Employés

You are here

Vaccination contre la COVID-19

Tous les Nunavummiut âgés de cinq ans et plus peuvent recevoir un vaccin contre la COVID-19. Actuellement, le Nunavut offre aux Nunavummiut les vaccins à ARNm Moderna SPIKEVAX et plus et Pfizer-BioNTech Comirnaty.

La vaccination des Nunavummiut est une étape essentielle sur le chemin de L’approche du Nunavut. C’est l’une des meilleures défenses dont nous disposons actuellement contre la COVID-19.

Le vaccin n’est pas obligatoire. Personne ne sera forcé de recevoir le vaccin et personne ne sera vacciné sans y avoir d’abord consenti.

La décision est personnelle, mais elle aura un impact direct sur la santé de nos collectivités et sur les restrictions en matière de santé publique au Nunavut.

Le gouvernement du Nunavut (GN) fera sa part pour aider les Nunavummiut à prendre cette importante décision en leur fournissant les informations sur le vaccin dès qu’elles seront disponibles. L’administration et la distribution des vaccins seront fondées sur les meilleures preuves et données scientifiques disponibles. Cette approche permettra de protéger la santé et le bienêtre de tous les Nunavummiut.

 

Statistiques sur les doses de vaccin contre la COVID-19

*Le nombre total de doses de vaccins administrées est mis à jour aussi régulièrement que possible, mais peut être inférieur au total réel.

Précisions et limites

Ces chiffres correspondent au nombre de doses administrées dans chaque localité en date du 4 janvier 2021. Le pourcentage de vaccins administrés est égal au nombre de vaccins administrés divisé par le nombre estimé de personnes dans la population du Nunavut ayant plus de 18 ans.

Les totaux des doses administrées au Nunavut sont exacts. Pour assurer une répartition appropriée, les données propres à chaque localité sont actuellement sous analyse. Les totaux par localité seront modifiés au besoin; les pourcentages correspondant à chaque localité pourraient donc varier légèrement.

 De façon générale, les doses sont attribuées à la localité où elles ont été envoyées.

Les totaux comprennent les doses administrées aux résidents et aux non-résidents, y compris les travailleurs effectuant des rotations.

« Plusieurs localités » signifie que les personnes ont reçu des doses dans deux localités différentes ou dans des localités qui ne sont pas leur lieu de résidence.

Une personne pourrait par exemple avoir reçu une dose, ou les deux, hors sa localité de résidence.

Ces chiffres ne rendent pas compte des personnes qui auraient reçu une ou deux doses hors du Nunavut. Un pourcentage de vaccination élevé dans une localité donnée ne signifie pas que l’immunité collective y est atteinte. Nous ignorons quel est le pourcentage de vaccination requis pour atteindre l’immunité collective à la COVID‑19. Quoi qu’il en soit, ce seuil ne pourra être atteint avec les vaccins actuellement approuvés, puisqu’ils ne peuvent être administrés aux enfants de moins de 12 ans. 

Source:

Statistique Canada, Division de la démographie, totalisations spéciales. Préparé par le Bureau de la statistique du Nunavut, 27 janvier 2021.

Le nombre de doses provient du système Meditech du ministère de la Santé.

Le nombre d’adultes admissibles indiqué pour chaque localité correspond au nombre de personnes âgées d’au moins 18 ans selon les estimations de 2020.

 L’estimation de la population de chaque localité est non officielle, puisque ces chiffres ne reposent pas sur des données de croissance démographique telles que les naissances, décès ou migrations. Il convient de les interpréter avec prudence.

 

Le vaccin Moderna SPIKEVAX

Le premier vaccin disponible au Nunavut était le vaccin à ARNm de Moderna, qui a ensuite été renommé SPIKEVAX. ARNm, signifie ARN messager et constitue un plan ou une recette pour un type de protéine que votre corps fabrique. Le vaccin Moderna fournit de l’ARNm et apprend à votre corps à fabriquer les protéines qui vous aideront à vous défendre contre la COVID-19. Les vaccins à ARNm ne peuvent pas vous donner la COVID-19, car ils ne contiennent aucune partie du virus de la COVID-19.

Le vaccin Moderna est administré en deux doses, à au moins 21 jours d’intervalle, et sera offert gratuitement à tous les Nunavummiut admissibles âgés de plus de 12 ans.

Avant son autorisation, le vaccin Moderna a fait l’objet d’une étude sur 30 000 personnes et s’est révélé efficace à 94 % pour réduire la gravité de l’infection due à la COVID-19. Bien que le vaccin contribue à réduire le risque de transmission, même après la vaccination, les gens peuvent encore propager le virus. Il est important de se faire vacciner pour minimiser le risque de transmission et prévenir les maladies graves chez les personnes infectées. Même lorsqu’ils sont vaccinés, les gens doivent continuer à suivre les mesures de santé publique telles que le port du masque et le lavage des mains. Ces mesures sanitaires sont également efficaces pour prévenir la plupart des autres infections respiratoires.

Actuellement, le vaccin Moderna n’est pas approuvé pour les personnes de moins de 12 ans.

Il est important que les Nunavummiut se renseignent auprès des professionnels de la santé locaux avant de recevoir le vaccin s’ils sont immunodéprimés, souffrent d’une maladie auto-immunitaire ou ont des allergies à un ou plusieurs ingrédients du vaccin.

Ingrédients :

Ingrédient médicamenteux :

(ARNm)

Ingrédients non médicamenteux :

  • acide acétique
  • cholestérol
  • DSPC (1,2-Distearoyl-sn-glycero-3-phosphocholine)
  • PEG2000-DMG (1,2-dimyristoyl-rac-glycerol, methoxy-polyethyleneglycol)
  • lipide SM-102
  • acétate de sodium trihydraté
  • saccarose
  • trométamol
  • chlorhydrate de trométamol
  • eau pour injection

 

Effets secondaires du vaccin Moderna :

Réactions au point d’injection :

  • Douleur au point d’injection
  • Fatigue
  • Mal de tête
  • Douleurs et raideurs musculaires
  • Frissons
  • Fièvre
  • Gonflement ou rougeur au point d’injection
  • Nausées ou vomissements
  • Ganglions lymphatiques enflés

 

Ce ne sont pas tous les effets secondaires possibles que vous pouvez avoir lorsque vous prenez le vaccin Moderna SPIKEVAX contre la COVID-19. Si vous ressentez des effets secondaires non mentionnés ici, parlez-en à votre professionnel de la santé.

Si vous présentez des symptômes graves ou des symptômes qui pourraient être une réaction allergique, consultez immédiatement un médecin. Les symptômes d’une réaction allergique sont les suivants :

  • Urticaire (des bosses sur la peau qui provoquent souvent de fortes démangeaisons).
  • Gonflement du visage, de la langue ou de la gorge.
  • Difficulté à respirer.

Les fournisseurs de vaccins sont prêts à traiter rapidement les réactions allergiques.

 

Le vaccin Pfizer Comirnaty

Le Pfizer-BioNTech était le premier vaccin contre la COVID-19 offert aux jeunes du Nunavut âgés de 12 à 17 ans, et maintenant aux enfants âgés de 5 à 11 ans. Le vaccin de Pfizer, renommé Comirnaty, est un vaccin à ARNm, comme celui de Moderna, et enseigne à notre corps comment fabriquer un certain type de protéine qui sera utilisé pour nous aider à développer nos défenses contre la COVID-19. Le vaccin Pfizer peut aussi être administré aux adultes.

Le vaccin Pfizer est administré en deux doses, à 21 jours d’intervalle, et est offert gratuitement à tous les Nunavummiut âgés de 5 à 17 ans. Au besoin, en raison de l’approvisionnement, le Nunavut ne recevra initialement que suffisamment de vaccins pour administrer une dose aux enfants de 5 à 11 ans. Pour s’assurer qu’une quantité suffisante de vaccin est accessible, le Nunavut planifiera les deuxièmes doses huit semaines après la première jusqu’à ce que l’approvisionnement soit stable. Un intervalle de huit semaines entre les doses est conforme aux directives du Comité consultatif national de l’immunisation pour une protection efficace contre la COVID-19.

L’immunité se développe au fil du temps : après environ 2 semaines, nous avons développé une protection importante contre la COVID-19. Pour assurer la meilleure protection qui soit, vous devrez recevoir plus d’une dose.

Les premiers essais cliniques de Pfizer ont porté sur 38 000 personnes âgées de 16 ans et plus, auxquels ont plus tard été ajoutés 2 260 autres enfants âgés de 12 à 15 ans. Avant l’approbation pour les enfants âgés de 5 à 11 ans, des essais cliniques ont été réalisés auprès de 3 000 enfants. Il a été démontré que ce vaccin est efficace à plus de 95 % pour réduire la sévérité des infections causées par la COVID-19. Bien que le vaccin contribue à réduire le risque de transmission, même après la vaccination, les gens peuvent encore propager le virus. Il est important de se faire

vacciner pour minimiser le risque de transmission et prévenir les maladies graves chez les personnes infectées. Même lorsqu’ils sont vaccinés, les gens doivent continuer à suivre les mesures de santé publique telles que le port du masque et le lavage des mains. Ces mesures sanitaires sont également efficaces pour prévenir la plupart des autres infections respiratoires.

Il est important que les Nunavummiut se renseignent auprès des professionnels de la santé locaux avant de recevoir le vaccin s’ils sont immunodéprimés, souffrent d’une maladie auto-immunitaire ou ont des allergies à un ou plusieurs ingrédients du vaccin.

 

Ingrédients (12 ans et plus)

  • Ingrédient médicamenteux
    • ARNm
  • Ingrédients non médicamenteux :
    • ALC-0315 = ((4-hydroxybutyl)azanediyl) bis (hexane-6, 1-diyl) bis (2-hexyldecanoate)
    • ALC-0159 = 2 -[(polyethylene glycol)-2000] -N,N-ditetradecylacetamide
    • 1,2 -Distearoyl-sn-glycero-3-phosphocholine
    • cholestérol
    • phosphate disodique dihydraté
    • phosphate monopotassique
    • chlorure de potassium
    • chlorure de sodium
    • saccarose
    • eau pour injection

Ingrédients (5 à 11 ans)

  • lipids (4- hydroxybutyl)azanediyl)bis(hexane-6, 1-diyl)bis(2-hexyldecanoate)
  • 2[(polyéthylène glycol)-2000]- N,N-ditetradecylacetamide
  • 1,2-distearoyl-sn-glycero-3-phosphocholine,
  • cholesterol),
  • saccarose,
  • trométhamine,
  • chlorhydrate de trométhamine.
  • chlorure de sodium
  • eau pour injection

Effets secondaires

  • douleur au point d’injection
  • frissons sur le corps
  • sensation de fatigue
  • sensation de fièvre
  • gonflement ou rougeur au point d’injection
  • nausées ou vomissements
  • ganglions lymphatiques enflés

Cette liste des effets secondaires possibles après avoir reçu le vaccin Pfizer-BioNTech contre la COVID-19 n’est pas exhaustive. Si vous ressentez des effets secondaires non mentionnés ici, parlez-en à votre professionnel de la santé.

Si vous présentez des symptômes graves ou des symptômes qui pourraient être une réaction allergique, consultez immédiatement un médecin. Les symptômes d’une réaction allergique sont les suivants :

  • Urticaire (des bosses sur la peau qui provoquent souvent de fortes démangeaisons).
  • Gonflement du visage, de la langue ou de la gorge.
  • Difficulté à respirer.

Les fournisseurs de vaccins sont prêts à traiter rapidement les réactions allergiques.

 

Déploiement

Le Nunavut a commencé à déployer des vaccins en décembre 2020 en combinant une protection ciblée et une immunisation de masse. La campagne de vaccination du territoire a commencé après l’approbation de Moderna pour les Canadiens âgés de 18 ans et plus. Au Nunavut, la vaccination a commencé par les ainés, avant de s’étendre au reste de la population âgée de plus de 18 ans. À la mi-2021, le vaccin Pfizer a été approuvé pour les enfants âgés de 12 à 17 ans et le gouvernement du Nunavut a eu recours à la vaccination de masse et aux cliniques sur rendez-vous pour administrer le vaccin au plus grand nombre de personnes possible. En novembre 2021, le Nunavut aura réussi à complètement vacciner 80 % de la population âgée de 12 ans et plus. Depuis le 19 novembre 2021, le vaccin est offert aux enfants âgés de 5 à 11 ans, une étape importante pour une protection accrue puisque cette tranche d’âge représente 15 % de la population territoriale.

Le Nunavut a développé une stratégie de vaccination basée sur l’allocation de vaccins par le gouvernement du Canada et sur les délais d’expédition.

Après l’administration du vaccin, les patients seront informés pour recevoir leur deuxième dose.

Toute personne qui a reçu sa première dose devrait recevoir de son centre de santé un rappel de rendez-vous pour sa deuxième dose.

À partir d’octobre et de novembre, le gouvernement du Nunavut, conformément aux lignes directrices et aux données du Comité consultatif national de l’immunisation et de l’Agence de la santé publique du Canada, a commencé à administrer une troisième dose de vaccin aux personnes immunodéprimées et une injection de rappel après 6 mois à tous les Nunavummiut admissibles au vaccin.


Foire aux questions


Ressources

À propos du vaccin Pfizer-BioNTech contre la COVID-19

Le vaccin Moderna contre la Covid-19

Cliniques de vaccination contre la Covid-19: À quoi s'attendre

 

Information supplémentaire sur les cliniques de vaccination dans votre collectivité :