You are here

Superviseure ou superviseur, Services de génie biomédical

Localité: 
Iqaluit
Référence: 
10-507343
Type d’emploi: 
Salaire: 
De 93,582 $ à 106,208 $ par année, 37,5 heures/semaine
Indemnité de vie dans le Nord: 
16,008 $ par année

 

Cette possibilité d’emploi est ouverte à tous et à toutes.

Le gouvernement du Nunavut fait partie des employeurs canadiens de choix pour les jeunes et les personnes nouvellement diplômées en 2021. Avec l’une des populations les plus jeunes et dont la croissance est la plus rapide au Canada, le Nunavut est un territoire dynamique, vivant et déterminé à devenir un lieu encore meilleur pour les générations futures. En tant que gouvernement, nous travaillons à renforcer notre modèle unique de gouvernance – qui intègre les valeurs sociétales inuites, favorise l’utilisation de l’inuktut, est parvenu à assurer une bonne représentativité de ses citoyens dans la fonction publique et collabore avec ses partenaires pour permettre au Nunavut de réaliser son potentiel. La personne retenue profitera d’un salaire concurrentiel, d’une assurance maladie et de soins dentaires, d’un régime de pension à prestations déterminées, d’une indemnité de déménagement et de possibilités de formation et d’avancement professionnel.

La personne titulaire de ce poste relève de la directrice ou du directeur des Services de soutien au sein des Services de santé d’Iqaluit. La personne titulaire de ce poste spécialisé agit en tant que personne-ressource principale aux Services de génie biomédical des Services de santé d’Iqaluit situés à l’Hôpital général de Qikiqtani (HGQ), pour tous les services cliniques et de soutien ainsi que pour les centres de santé communautaires. Le superviseur ou la superviseure supervise les activités quotidiennes des Services de génie biomédical et participe à l’établissement des buts et objectifs annuels liés au soutien de la croissance et du développement des services en réponse aux besoins de soutien en équipement de l’organisme.

La personne titulaire de ce poste s’occupe de la planification des dépenses en immobilisations du matériel médical et de l’approvisionnement de ce matériel à grande échelle afin de s’assurer que les établissements réalisent des économies en termes d’équipement médical, réinvestissent les économies potentielles et augmentent la qualité et les services de contrôle des infections, ce qui entraînera une amélioration des résultats pour les client(e)s, les patient(e)s et les résident(e)s. La personne titulaire de ce poste fait également en sorte que le matériel biomédical spécialisé destiné aux soins des patients soit maintenu dans un état sûr et optimal, ce qui a une incidence directe sur la sécurité et le confort des client(e)s, des patient(e)s et des résident(e)s, de leurs familles et des collectivités du Nunavut. Parmi les autres tâches de la titulaire ou du titulaire de ce poste, notons l’élaboration et la mise en œuvre de politiques et de procédures normalisées de génie biomédical; la planification, la mise en œuvre et la supervision du budget biomédical; l’aide, le soutien et la formation du personnel grâce à des procédures d’inspection et de réparation adéquates et à la reprise rapide et efficace de l’état fonctionnel de tout le matériel biomédical.

Les connaissances, les compétences et l’expérience nécessaires à ce poste s’acquièrent généralement grâce, à tout le moins, à un diplôme de trois (3) ans en technologie en génie biomédical ou un équivalent agréé par le Bureau canadien d’agrément de la technologie ainsi qu’à trois (3) années d’expérience en tant que technologue en génie biomédical en milieu hospitalier ou l’équivalent et une (1) année d’expérience en supervision de service biomédical en milieu hospitalier.

La personne retenue doit être agréée par une association régionale ou provinciale de techniciens et de technologues en génie agréés à titre de CET avec attestation d’éducation et formation axées sur les compétences de l’ICC (International Certification Commission), ou compléter l’éducation et la formation axées sur les compétences dans les deux (2) ans suivant la date d’entrée en fonction. Un diplôme universitaire en génie biomédical ainsi que l’adhésion à la Société canadienne de génie médical et biologique sont considérés comme des atouts, de même qu’une expérience dans le domaine du service à la clientèle. Une formation en services OEM sur l’équipement médical tel que les ventilateurs, les moniteurs de patients ou les électrocardiographes est également considérée comme un atout. Il s’agit d’un poste de nature très délicate. Aussi une vérification satisfaisante du casier judiciaire et de l’habilitation à travailler auprès de personnes vulnérables est requise.

Les langues officielles du Nunavut sont l’inuktut, l’anglais et le français. Les dossiers de candidature peuvent être envoyés dans n’importe laquelle des langues officielles du Nunavut. La maîtrise d’au moins deux des langues officielles du Nunavut serait considérée comme un atout. Constituent également des atouts la connaissance de l’Inuit Qaujimajatuqangit, de l’inuktut, des collectivités, de la culture et du territoire inuits ainsi qu’une expérience de travail en milieu interculturel nordique.

Une combinaison acceptable d’études et d’expérience pourrait être prise en compte pour ce poste. Nous vous encourageons à postuler si vous possédez un bagage d’études ou d’expérience équivalent à la qualification ci-dessus décrite.

Une liste d’admissibilité pourrait être créée afin de pourvoir de futurs postes vacants.

Pour postuler, veuillez faire parvenir une lettre de motivation et votre curriculum vitæ par courriel à gnhr@gov.nu.ca. Veuillez inscrire le NUMÉRO DE RÉFÉRENCE dans l’objet de votre courriel.

  • Le gouvernement du Nunavut s’engage à ce que son effectif soit représentatif de sa population. Par conséquent, la priorité sera accordée aux personnes inuites qui se définissent comme Inuit inscrit en vertu de l’Accord du Nunavut conformément aux dispositions de la Politique de priorité d’embauche.
  • Les fonctionnaires du gouvernement du Nunavut qui sont en période d’essai doivent obtenir et fournir une autorisation écrite de l’administration générale du ministère qui les emploie. Ladite autorisation écrite doit accompagner le dossier de candidature pour que celui-ci soit pris en considération. 
  • L’existence d’un casier judiciaire pourrait ne pas exclure la prise en compte d’une candidature. Les casiers judiciaires seront évalués en fonction de la portée et des obligations du poste. Par ailleurs, cette mesure s’applique uniquement pour les postes exigeant une vérification satisfaisante du casier judiciaire ou de l’habilitation à travailler auprès de personnes vulnérables. 
  • Les dossiers de candidature peuvent être envoyés dans n’importe laquelle des langues officielles du Nunavut.
  • Nous communiquerons uniquement avec les candidats et candidates retenus pour une entrevue.
  • Les candidats ou candidates possédant une attestation pour des études postsecondaires achevées à l’étranger ont la responsabilité de faire évaluer cette attestation par un établissement d’enseignement canadien reconnu. Le manquement à cette obligation peut donner lieu au rejet de leur demande.
Contact: 
Expiry Options: 
Jusqu’à ce que le poste soit comblé