Employés

You are here

Spécialiste de dossiers en justice thérapeutique

Groups: 
Justice
Collectivité: 
Cambridge Bay
Numéro de référence: 
05-505201
Type d’emploi: 
affectation temporaire
Statut syndical: 
Ce poste est régi par la convention du Syndicat des employés du Nunavut
Salaire: 
$ 81,861.00
Indemnité de vie dans le Nord: 
$ 19,716.00
Un logement du personnel subventionné n’est pas prévu pour ce poste
Closing Date: 
01 mars 2019

Contrat à durée déterminée jusqu’au 31 mars 2020.

Il s’agit d’un poste de nature très délicate. Aussi une vérification satisfaisante du casier judiciaire et de l’aptitude à travailler auprès de personnes vulnérables est requise.

Ce concours est ouvert à toutes et à tous.

La ou le spécialiste de dossiers en justice thérapeutique collabore étroitement avec la ou le gestionnaire du Programme de justice thérapeutique en ce qui concerne la création, la mise en œuvre et l’exécution de ce programme qui sera lancé par le gouvernement le 1er avril 2019. Vous êtes responsable de faciliter la communication et la collaboration entre le ministère de la Justice, la GRC, le Service des poursuites pénales du Canada (SPPC), la Cour de justice du Nunavut, le Centre du droit du Kitikmeot (aide juridique), le ministère de la Santé et les organismes communautaires. Vous aidez également la ou le gestionnaire du Programme de justice thérapeutique à faire ressortir les enjeux, les défis et les succès de ce projet pilote.

Vous travaillez sous l’autorité de la ou du gestionnaire du Programme en justice thérapeutique que chapeaute la Direction du ministère de la Justice.

Ce Programme vise le traitement des problèmes sous-jacents à un comportement criminel comme les problèmes de santé mentale et de dépendances, ainsi que les problèmes liés aux traumatismes. Le programme comporte deux composantes principales qui seront d’égale importance. La première est la composante clinique, où le soutien proviendra des conseillères et conseillers en santé mentale, des cliniciennes et cliniciens en santé mentale, des psychologues, etc. La deuxième est la composante culturelle à laquelle participeront des conseillères et conseillers communautaires, des conseillères et conseillers en matière de traditions et des personnes ainées par le biais de diverses programmations, dont certaines comportent des activités dans la toundra.

Pour ce programme, les dossiers vous seront transmis par la GRC, le SPPC et l’aide juridique. Ce poste est la pierre angulaire entre les différents prestataires de services de première ligne, la clientèle et le système judiciaire (GRC, Couronne, avocates et avocats de la défense, Cour de justice du Nunavut) qui font partie de ce programme.

Vous êtes membre de l’équipe responsable de l’évaluation des besoins particuliers et de la création d’un plan de mieux-être pour chaque cliente ou client. Chaque plan de mieux-être, conçu selon une approche holistique, sera flexible et adapté aux particularités du dossier. Vous êtes également responsable d’assurer le suivi avec la clientèle en collaboration avec les prestataires de services de première ligne, et de rendre des comptes aux personnes de qui proviennent les dossiers.

Ce poste requiert une compréhension du système pénal, tant pour les adultes que pour les jeunes; des traumatismes, des problèmes de santé mentale et des dépendances; de la victimisation et des causes profondes du comportement délinquant. Vous devez également avoir une connaissance approfondie des procédures au tribunal criminel et des processus judiciaires; connaitre les modèles de justice alternative, les facteurs socioéconomiques sous-jacents, les valeurs sociétales inuites, la culture inuite et les autres facteurs culturels. Ce poste requiert des aptitudes pour la communication et la rédaction; des qualités de chef et des aptitudes en relations interpersonnelles.

Les connaissances, les compétences et les aptitudes requises pour ce poste s’acquièrent généralement dans le cadre d’un programme menant à l’obtention d’un diplôme collégial en travail social ou dans un domaine connexe accompagné de deux années d’expérience pertinente.

Les langues officielles du Nunavut sont l’inuktitut, l’innuinaqtun, l’anglais et le français.

La maitrise de plus d’une de ces langues constitue un atout.

Une combinaison jugée acceptable d’études, de connaissances, d’expérience, d’aptitudes et de compétences pourrait être prise en considération.

La connaissance de la langue, des collectivités, de la culture et du territoire inuits et des Inuit Qaujimajatuqangit constitue un atout.