Employés

You are here

Gestionnaire régionale ou gestionnaire régional de la santé mentale et de la toxicomanie

Localité: 
Rankin Inlet
Référence: 
10-505414
Type d’emploi: 
Salaire: 
$107,718.00
Indemnité de vie dans le Nord: 
$18,517.00
Date de clôture: 
Friday, février 28, 2020

Il s’agit d’un poste de nature très délicate et une vérification du casier judiciaire jugée acceptable ainsi qu’une attestation de la capacité à travailler auprès d’une clientèle vulnérable sont requises.

Cette possibilité d’emploi est ouverte à toutes et à tous.

Sous l’autorité de la directrice générale ou du directeur général – Kivalliq, la gestionnaire régionale ou le gestionnaire régional de la santé mentale et de la toxicomanie assure l’encadrement et la supervision clinique de l’équipe de santé mentale de la région assignée. La ou le titulaire du poste favorise la cohésion entre les membres de l’équipe et le sentiment d’appartenance à une vaste communauté d’intérêts où la communication est très présente. Elle ou il joue également un rôle important auprès du public en assurant la coordination du soutien en santé mentale et de l’intervention en situation de crise, améliorant ainsi la sécurité publique, et en sensibilisant la population aux questions de santé mentale. Son travail a également une incidence sur différents ministères et organismes, notamment les ministères de la Justice et de l’Éducation, la GRC ainsi que divers fournisseurs de services médicaux et ressources communautaires.

La ou le titulaire planifie et facilite la mise en œuvre de programmes de santé mentale communautaires en consultant des organismes, des groupes communautaires et des fonctionnaires sur des questions précises dans le but d’établir les objectifs, les priorités et les mesures qui permettront de répondre aux préoccupations relevées. De plus, elle ou il encourage le recours aux programmes communautaires de santé mentale et de dépendance ainsi qu’aux services sociaux en participant aux efforts d’éducation et de sensibilisation de la population. Enfin, elle ou il assure la prestation de services de soutien aux personnes, aux familles et à la collectivité en veillant à la mise en place de plans d’intervention faisant appel à la plus grande participation possible de la clientèle.

Les exigences du poste sont les suivantes : connaissance des théories, pratiques et principes fondamentaux de la psychologie du counselling; connaissance théorique des approches préconisées en counselling, en santé mentale et en toxicomanie; connaissance des pratiques exemplaires en matière de traitement pour la santé mentale et la toxicomanie; capacité à défendre les intérêts de la clientèle et des ministères; leadeurship misant sur l’innovation et la collaboration; et capacité à motiver une équipe professionnelle multidisciplinaire.

La candidate idéale ou le candidat idéal possède un diplôme de premier cycle en counselling, en psychologie, en travail social ou dans un domaine connexe et cinq (5) années d’expérience professionnelle en lien direct avec le counselling clinique. Au moins deux (2) années d’expérience dans un poste de supervision sont par ailleurs exigées.

Les langues officielles du Nunavut sont l’inuktitut (inuinnaqtun), l’anglais et le français.

La maitrise d’au moins deux des langues officielles du Nunavut est un atout, tout comme le fait de posséder une maitrise dans l’un des domaines susmentionnés ou dans un domaine connexe.

Les candidatures affichant une combinaison acceptable d’études, d’expérience, de connaissances, d’aptitudes et de compétences qui équivaut aux exigences pourraient être prises en considération.

Contact: 
Expiry Options: 
Date de clôture