Employés

You are here

Les premiers ministres du Nord se rencontrent virtuellement pour discuter des priorités du Nord, notamment les soins de santé, les infrastructures, l’éducation et les changements climatiques

14 juin 2021 

Les premiers ministres du Nord se rencontrent virtuellement pour discuter des priorités du Nord, notamment les soins de santé, les infrastructures, l’éducation et les changements climatiques

La vérité et la réconciliation

Cette section pourrait être un facteur de déclenchement. Tous les territoires sont directement touchés par les politiques des pensionnats ou les traumatismes intergénérationnels. Les premiers ministres sont unanimement d’avis qu’il est nécessaire de discuter de cette réalité. La confirmation des restes anonymes des enfants autochtones au pensionnat indien de Kamloops est beaucoup plus qu’un simple rappel d’un sombre chapitre de l’histoire du Canada. Celle-ci continue d’avoir des répercussions sur la population du Yukon, des Territoires du Nord-Ouest et du Nunavut. Tous les ordres de gouvernement se doivent de continuer d’aider les peuples autochtones à trouver le chemin de la réconciliation. Les premiers ministres conviennent qu’il reste encore beaucoup à faire pour aborder la réconciliation, qui doit être fondée sur la vérité, la justice et les appels à l’action et à la justice actuels qui ont été élaborés lors des enquêtes nationales.

La réouverture du Nord

Les premiers ministres ont discuté des plans de réouverture et des efforts déployés dans chacun des territoires pour rouvrir progressivement et de façon sécuritaire. Les premiers ministres reconnaissent que les mesures de santé publique ont été difficiles pour tous les résidents du Nord; toutefois, c’est grâce à ces ordonnances et à la résilience de nos résidents que nous avons pu rester en sécurité pendant la pandémie de la COVID-19.

Les premiers ministres ont noté également qu’une plus grande acceptation des vaccins, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur des territoires, permettrait d’assouplir davantage les mesures de santé publique et de faire revenir les voyageurs dans le Nord. Les premiers ministres ont encouragé tous les résidents admissibles à recevoir un vaccin à prendre rendez-vous le plus tôt possible. Les vaccins demeurent un aspect essentiel de la réouverture sécuritaire et de l’atténuation des risques pour les résidents et les communautés du Nord.

Les premiers ministres ont discuté des mesures de soutien et des initiatives que prennent leurs gouvernements pour aider l’industrie touristique à se remettre de la pandémie, compte tenu de l’importance de ce secteur dans les économies du Nord. Ils ont également discuté de leur collaboration continue avec le gouvernement fédéral au cours de la pandémie et des partenariats mis sur pied pour appuyer la réouverture du Nord.

Le besoin d’un financement prévisible à long terme des soins de santé

Les premiers ministres apprécient les investissements fédéraux dans le domaine de la santé, y compris les soutiens essentiels à la lutte contre la pandémie. Les premiers ministres reconnaissent que la pandémie à l’échelle mondiale a exercé d’énormes pressions sur la capacité en matière de soins de santé de toutes les administrations canadiennes.

La pandémie a accentué le besoin urgent de ressources supplémentaires pour relever les défis de santé mentale et dépendances, et pour s’attaquer aux retards des chirurgies et des rendez-vous causés par la pandémie. Tous les ordres de gouvernement doivent entretenir des partenariats solides pour assurer que les résidents des territoires reçoivent les meilleurs soins de santé possibles, compte tenu des besoins uniques de cette région du Canada. Les premiers ministres ont convenu de la nécessité d’un financement prévisible à long terme qui correspond aux systèmes de prestation des soins de santé des trois territoires.

Le Transfert canadien en matière de santé prévoit une aide financière prévisible à long terme aux soins de santé. Les territoires ont besoin d’un meilleur financement destiné aux soins de santé, à la fois souple et équitable pour permettre de faire face aux coûts de livraison plus élevés liés aux petites populations, aux grandes distances et aux écarts socioéconomiques qui prédominent dans le Nord.

L’infrastructure et le logement demeurent des priorités pour les premiers ministres du Nord

Les premiers ministres ont discuté de l’état de l’infrastructure dans le Nord et ont souligné l’importance de s’attaquer aux déficiences de l’infrastructure auxquelles sont confrontées les communautés du Nord, lesquelles ont des répercussions sociales et économiques importantes sur les résidents, les gouvernements et le développement économique.

Les premiers ministres ont convenu de la nécessité d’investissements fédéraux continus et de la mise au point d’infrastructures clés pour appuyer les moteurs économiques. Ceux-ci comprennent, mais sans s’y limiter, les investissements dans les ports maritimes, les aéroports, les routes, les télécommunications, le logement, l’énergie hydroélectrique et les infrastructures d’énergie renouvelable. Veiller à répondre aux besoins en infrastructure est un élément essentiel de l’édification du pays, du développement responsable continu et de la prospérité, ainsi que du respect des priorités et des réalités du Nord.

Les premiers ministres comprennent que l’accès à des logements adéquats, abordables et convenables est fondamentalement lié à tous les aspects du bien-être des gens, y compris la santé, l’éducation et l’emploi. Les premiers ministres reconnaissent que le manque de logements adéquats dans le Nord a des répercussions non seulement sur les particuliers, mais aussi sur les communautés. Il est essentiel d’améliorer le soutien, l’aide et la collaboration du gouvernement fédéral dans le domaine du logement social dans le Nord.

Le progrès des études postsecondaires dans le Nord

Les premiers ministres ont discuté de l’importance de l’éducation pour les résidents du Nord et des investissements dans les études postsecondaires qui permettront aux résidents du Nord de faire progresser leurs études et leurs compétences tout en développant les marchés du travail et les économies locales.

Les premiers ministres des régions nordiques ont toujours comme priorité de soutenir une main-d’œuvre hautement qualifiée qui est tolérante et équipée pour contribuer à la croissance économique des territoires. La collaboration continue de l’Université du Yukon, du Collège de l’Arctique du Nunavut et du Collège Aurora (à mesure qu’il se transforme en université polytechnique) aidera à établir une base solide pour mettre en œuvre des programmes axés sur le Nord qui contribueront à la relance économique et sociale grâce à une main-d’œuvre plus forte et davantage diversifiée.

Les premiers ministres ont également profité de l’occasion pour reconnaître le lancement de l’Université du Yukon en mai 2020.

Les discussions sur le changement climatique dans le Nord

Le Nord canadien se réchauffe trois fois plus rapidement que la moyenne du reste de la planète; ces changements touchent plusieurs aspects de la vie et des communautés du Nord. Les premiers ministres encouragent les dirigeants autochtones à participer aux conversations sur le climat en vue de parler d’une seule voix qui représente le Nord. Les premiers ministres reconnaissent l’urgence croissante d’atténuer les effets du changement climatique et de s’y adapter, et de passer à une énergie plus propre. Ils ont discuté de la nécessité d’un soutien fédéral tant approprié, souple et coordonné dans cette réponse aux problématiques du changement climatique. Cela comprend un financement pour établir un centre de services climatiques du Nord qui aidera les territoires à accroître leurs connaissances afin de s’adapter au changement climatique tout en créant d’importants emplois dans le Nord.

S’attaquer à l’incidence accrue des catastrophes naturelles et de la détérioration des infrastructures en raison du changement climatique demeure un défi dans le Nord. Les premiers ministres reconnaissent que les composantes culturelles et socioéconomiques des répercussions du changement climatique créent d’énormes défis pour les communautés. Les inondations, les incendies de forêt, l’érosion et le dégel du pergélisol continuent de poser des problèmes alors que nous travaillons à atténuer et à adapter ces répercussions sur l’ensemble des territoires.

Les territoires et le Cadre stratégique pour l’Arctique et le Nord

Les premiers ministres veulent procéder à la mise en œuvre du Cadre stratégique pour l’Arctique et le Nord. Les premiers ministres reconnaissent qu’il est important de mettre en place de solides plans d’investissement dans les secteurs prioritaires clés pour aborder les enjeux sociaux et économiques propres à chacun des territoires à court terme, après la pandémie, et les priorités stratégiques à long terme.

Le Cadre stratégique pour l’Arctique et le Nord est un outil important qui sert à promouvoir les intérêts communs des gouvernements territoriaux, autochtones et fédéral. Le Cadre doit demeurer souple afin de répondre aux besoins particuliers des territoires et d’assurer un maximum d’efficacité dans sa mise en œuvre.

Les premiers ministres signent un nouvel Accord de coopération nordique

Ayant réfléchi aux défis des 15 derniers mois, les premiers ministres ont souligné les résultats positifs qui ont été obtenus grâce à la collaboration pan-territoriale. Que ce soit en plaidant en faveur d’investissements fédéraux dans les soins de santé pour appuyer les interventions à l’égard de la COVID-19, ou en s’efforçant d’obtenir des doses adéquates de vaccins en temps opportun pour leurs résidents, les premiers ministres du Nord ont convenu que l’unité fait la force.

Aujourd’hui, les premiers ministres ont honoré leur engagement à l’égard de la collaboration territoriale en signant l’Accord de coopération nordique. Cet accord quinquennal sert de fondement de la coopération entre les trois gouvernements territoriaux, en veillant à ce qu’ils travaillent ensemble sur les questions d’intérêt commun et qu’ils parlent d’une seule voix en ce qui concerne les priorités communes.

Le Yukon a été confirmé comme hôte du Forum des premiers ministres du Nord en 2022.

###

Renseignements aux médias :

Cate Macleod
Attachée de presse du premier ministre Savikataaq
867-975-5059
cmacleod@gov.nu.ca

Renée Francoeur
867-334-9194
renee.francoeur@yukon.ca

Cabinet Communications
Gouvernement des Territoires du Nord-Ouest
presssecretary@gov.nt.ca