Employés

You are here

Coordonnatrice ou coordonnateur du suivi et de l’évaluation des programmes

Groups: 
Éducation
Collectivité: 
Iqaluit
Numéro de référence: 
09-504202
Type d’emploi: 
indéterminé
Statut syndical: 
Ce poste est régi par la convention du Syndicat des employés du Nunavut
Salaire: 
90 343 $ par année (37,5 heures/semaine) à l’embauche
Indemnité de vie dans le Nord: 
15 016 $ par année
Un logement subventionné du personnel est prévu pour ce poste
Closing Date: 
20 octobre 2017

Il s’agit d’un poste de nature très délicate; par conséquent, une vérification satisfaisante du casier judiciaire et des antécédents en vue d’un travail auprès de personnes vulnérables est requise.

Cette possibilité d’emploi est ouverte à toutes et à tous.

Sous l’autorité de la ou du gestionnaire de la planification et de l’évaluation, la coordonnatrice ou le coordonnateur du suivi et de l’évaluation des programmes aide le ministère de l’Éducation à rehausser sa prestation de services et à réaliser ses objectifs opérationnels en mobilisant des ressources, en voyant au respect des cadres d’évaluation ministériels et en contribuant activement aux activités de planification stratégique de l’organisation. Plus précisément, la ou le titulaire du poste met en place des mécanismes permettant au ministère d’adopter une approche stratégique pour définir et mesurer les indicateurs de rendement et de réussite, de même qu’évaluer les retombées, la pertinence, l’efficacité et l’efficience de ses programmes, services, politiques, approches et projets. Elle ou il cherche à améliorer la transparence et la responsabilisation en veillant à la conformité des programmes du ministère avec les normes prévues par la Loi sur l’éducation.

La ou le titulaire joue un rôle central en ce qui concerne la transparence et la responsabilisation, et remplit ses obligations à cet égard en assurant le suivi et l’évaluation des programmes, des services, des initiatives et des activités du ministère avec rigueur et régularité, en vue d’orienter les décisions de l’organisation en matière de planification stratégique. Dans l’exercice de ses fonctions, elle ou il définit des cadres d’évaluation pour les initiatives, les programmes et les projets ministériels; conduit des évaluations structurées à l’échelle de l’organisation; soumet des recommandations étayées visant à améliorer les programmes et les projets ministériels; et participe à la rédaction du plan annuel du ministère ainsi que s’occupe de la gestion. 

La candidate ou le candidat idéal est au courant des lois, des politiques, des procédures, des accords et des directives guidant les activités ministérielles (ex. : Loi sur l’éducation, Accord sur les revendications territoriales du Nunavut, Loi sur la protection de la langue inuit, Stratégie de formation des adultes du Nunavut), et connait les pratiques exemplaires d’autres administrations quant à l’emploi d’outils et de méthodes de suivi et d’évaluation. Ayant de l’expérience en élaboration et en prestation de programmes de formation, de même qu’en production de rapports annuels et spéciaux, elle ou il sait analyser des données qualitatives comme quantitatives en adoptant de bonnes méthodes.

Les connaissances, les compétences, l’expérience et les aptitudes requises pour ce poste s’acquièrent normalement par l’obtention d’un baccalauréat en administration des affaires ou en administration publique (une maitrise ou un diplôme d’études supérieures spécialisées dans un domaine connexe ou la détention du titre d’évaluateur agréé pourrait être un atout). La candidate ou le candidat a de l’expérience dans au moins l’un de ces domaines : suivi et évaluation de programmes; planification stratégique et opérationnelle; ou élaboration et mise en œuvre de programmes à l’échelle scolaire, régionale et territoriale. La personne idéale possède de l’expérience dans tous ces domaines.

Une combinaison d’études, de connaissances, de compétences et d’aptitudes qui équivaut aux exigences en matière d’études et d’expérience pourrait être prise en considération.

Une connaissance des langues, des communautés, de la culture et du territoire inuits ainsi que de l’Inuit qaujimajatuqangit est un atout, tout comme la capacité à parler au moins deux des langues officielles du Nunavut.

  • Le gouvernement du Nunavut souscrit au principe d’un effectif plus représentatif afin de mieux comprendre les besoins des Nunavummiut et de mieux les servir. La priorité est accordée aux bénéficiaires de l’Accord sur les revendications territoriales du Nunavut.
  • Les candidats qui désirent profiter de la politique de priorité d’embauchage du Nunavut doivent clairement indiquer qu’ils y sont admissibles.
  • Pour certains postes, l’embauche est permise sous réserve que s’il existe un casier judiciaire, il soit jugé acceptable. Le fait de posséder un casier judiciaire n’élimine pas d’emblée l’étude du dossier d’un candidat.
  • Vous pouvez obtenir les descriptions de poste par télécopieur ou courrier électronique ou sur le site Web.
  • Nous communiquerons uniquement avec les candidats retenus pour une entrevue.
Contact: 
Ministère des Finances (Iqaluit)

Gouvernement du Nunavut
C. P. 1000, succursale 430, Iqaluit (Nunavut) X0A 0H0
Téléphone : 867 975-6222
Sans frais : 1 888 668-9993
Télécopieur : 867 975-6220
Courriel : gnhr@gov.nu.ca
www.gov.nu.ca/finance