Employés

You are here

Travailleuse ou travailleur des services sociaux communautaires (poste occasionnel)

Groups: 
Services à la famille
Collectivité: 
Arctic Bay, Arviat, Baker Lake, Cambridge Bay, Cape Dorset, Chesterfield Inlet, Clyde River, Coral Harbour, Gjoa Haven, Grise Fiord, Hall Beach, Igloolik, Iqaluit, Kimmirut, Kugaaruk, Kugluktuk, Naujaat, Pangnirtung, Pond Inlet, Qikiqtarjuaq, Rankin Inlet, Resolute Bay, Sanikiluaq, Taloyoak, Whale Cove
Numéro de référence: 
17-CASUAL CSSW
Type d’emploi: 
Casual
Statut syndical: 
Ce poste est régi par la convention du Syndicat des employés du Nunavut
Salaire: 
81 803 $ par année (37,5 heures/semaine) à l’embauche
Indemnité de vie dans le Nord: 
15 016 $ par année à l’embauche (le montant varie selon la localité)
Un logement subventionné du personnel est prévu pour ce poste
Closing Date: 
Jusqu’à ce que le poste soit comblé

Il s’agit d’un poste de nature très délicate; par conséquent, une vérification satisfaisante du casier judiciaire et des antécédents en vue d’un travail auprès de personnes vulnérables est requise.

Le gouvernement du Nunavut est à la recherche de travailleuses et de travailleurs des services sociaux communautaires (TSSC) pour des postes dans diverses localités du territoire. Sous l’autorité d’une superviseure ou d’un superviseur des services à l’enfance et à la famille, la ou le TSSC offre des services jugés essentiels et veille à la promotion et à l’amélioration de l’état général de santé et de bienêtre des personnes et des familles, et ce, par l’administration et la prestation de programmes et de services ministériels (prévus par la loi ou non) offerts au Nunavut.

La ou le titulaire du poste met en œuvre les programmes en offrant des services de soutien aux personnes et aux communautés, en administrant et en organisant la prestation des services de protection de l’enfance, en administrant les services sociaux destinés à une clientèle largement diversifiée, en fournissant des services de protection des adultes et en faisant de la consultation générale. La ou le titulaire, chargé de faire le pont entre les parties au sein de la communauté, représente le ministère pour toutes les questions liées aux interventions auprès des familles. En sa qualité de professionnelle ou de professionnel dans le milieu, elle ou il représente aussi le ministère dans son travail auprès d’autres organismes associés, notamment la Gendarmerie royale du Canada, les professionnelles et professionnels de la santé et de la santé mentale, les secteurs de l’éducation et de la justice ainsi que diverses autres ressources communautaires. En outre, elle ou il participe à des programmes de formation du personnel pour favoriser le perfectionnement professionnel et l’acquisition de compétences.

Pour bien remplir ses fonctions, la ou le titulaire doit bien connaitre les différences culturelles et faire preuve d’une grande sensibilité à cet égard. De plus, elle ou il doit connaitre les stratégies de développement communautaire, les fondements du développement humain, les principes d’intervention en situation de crise et les méthodes d’élaboration de programmes. Elle ou il doit aussi savoir lire et rédiger des rapports professionnels de même qu’évaluer des problèmes et des situations. La capacité à questionner la clientèle et à faciliter le changement est importante pour ce poste.

Les connaissances, les aptitudes et les habiletés requises pour ce poste s’acquièrent généralement par l’obtention d’un diplôme reconnu en travail social et d’une (1) année d’expérience en protection de l’enfance. Un grade universitaire en travail social constitue un atout. La candidate ou le candidat doit indiquer si elle ou il détient un permis de conduire de catégorie 5 ou est en mesure de l’obtenir dans les quatre premiers mois suivant l’embauche.

Une combinaison acceptable d’études, de connaissances, d’expérience, d’aptitudes et de compétences qui équivaut aux exigences pourrait être prise en considération. La maitrise d’au moins deux des langues officielles du Nunavut est un atout.

La connaissance de la langue, des communautés, de la culture et du territoire inuits ainsi que de l’Inuit qaujimajatuqangit est aussi un atout.

  • Le gouvernement du Nunavut souscrit au principe d’un effectif plus représentatif afin de mieux comprendre les besoins des Nunavummiut et de mieux les servir. La priorité est accordée aux bénéficiaires de l’Accord sur les revendications territoriales du Nunavut.
  • Les candidats qui désirent profiter de la politique de priorité d’embauchage du Nunavut doivent clairement indiquer qu’ils y sont admissibles.
  • Pour certains postes, l’embauche est permise sous réserve que s’il existe un casier judiciaire, il soit jugé acceptable. Le fait de posséder un casier judiciaire n’élimine pas d’emblée l’étude du dossier d’un candidat.
  • Vous pouvez obtenir les descriptions de poste par télécopieur ou courrier électronique ou sur le site Web.
  • Nous communiquerons uniquement avec les candidats retenus pour une entrevue.