Employés

You are here

Défi 7 jours de la Semaine de l’environnement du Nunavut (#7SEN)

Défi 7 jours de la Semaine de l’environnement du Nunavut (#7SEN)

Nous invitons les Nunavummiuts à relever le Défi 7 jours de la Semaine de l’environnement du Nunavut, qui se déroulera dans le cadre de la Semaine canadienne de l’environnement du 6 au 12 juin 2016!

Chaque jour, des défis vous seront lancés sur le site Web et les pages de médias sociaux du gouvernement du Nunavut (GN) ainsi que sur la page d’accueil du ministère de l’Environnement (www.gov.nu.ca/fr/environment). Si vous réussissez le défi, vous courrez la chance de gagner des prix! Il vous suffit de prendre une photo de vous alors que vous relevez le défi et de la publier sur Facebook ou sur Twitter, accompagnée du mot-clic #7SEN. N’oubliez pas de la publier en mode public pour que nous puissions la voir. Vous pouvez aussi nous l’envoyer par courriel à l’adresse environment@gov.nu.ca.

La Semaine canadienne de l’environnement est un évènement annuel qui incite les Canadiens à agir pour préserver, protéger et restaurer leur environnement. Elle coïncide avec la Journée mondiale de l’environnement, qui a lieu le 5 juin, ainsi qu’avec la Journée mondiale des océans et la Journée de l’air pur, qui ont lieu le 8 juin.

 

 

Défi no 1 : Le lundi mégawatt (5 juin) #LundiMégawatt

Défi no 2 : Le mardi des robinets fermés (6 juin) #MardiRobinetsFermés

Défi no 3 : Le mercredi sans gaspillage (7 juin) #MercrediSansGaspillage

Défi no 4 : Le jeudi coupez les gaz (8 juin) #JeudiCoupezlesGaz

Défi no 5 : Vive le vendredi (9 juin) #ViveleVendredi

Défi no 6 : Le samedi seconde vie (10) #SamediSecondeVie

Défi no 7 : La promenade du dimanche (11 juin) #PromenadeDuDimanche

 

Le lundi mégawatt (5 juin) #LundiMégawatt

Qu’ont en commun les caribous, les humains et les téléphones cellulaires? Ils ont tous besoin d’énergie pour fonctionner. De tous les territoires et de toutes les provinces du Canada, le Nunavut est le seul à ne pas produire sa propre énergie. Par conséquent, il doit importer des combustibles fossiles pour répondre à la demande. En 2012‑2013, le territoire en a importé 180 millions de litres. Ces combustibles fossiles sont utilisés pour produire électricité et chauffage en plus de servir aux transports. La combustion crée des gaz à effet de serre (GES), tels que le dioxyde de carbone et le méthane, qui sont relâchés dans l’atmosphère. Plus nous utilisons d’énergie, plus nous brulons des combustibles et plus nous envoyons de GES dans l’atmosphère. En réduisant notre consommation d’énergie, nous contribuons à réduire la quantité de polluants relâchés dans l’environnement.

La conservation de l’énergie est bonne pour l’environnement, mais elle l’est aussi pour votre compte en banque. En réduisant votre consommation d’énergie, vous pouvez diminuer vos couts de chauffage, d’électricité et de carburant. Et ce n’est pas sorcier : il suffit de fermer la lumière en quittant une pièce, d’éteindre votre ordinateur à la fin de la journée ou de débrancher les appareils électriques qui servent peu. Pour connaître d’autres façons d’économiser l’énergie, consultez la page http://nunavutenergy.ca/fr/homeowner_tips_fr.

Comment comptez-vous relever le défi du jour en cette Semaine de l’environnement? Montrez-le-nous en photo pour courir la chance de gagner des prix. Vous pouvez publier votre photo sur Twitter, accompagnée du mot-clic #7SEN, ou dans la section des commentaires de la page Facebook du GN, ou nous la faire parvenir par messagerie instantanée ou par courriel, à l’adresse environment@gov.nu.ca.

Fait intéressant d’IQ

Dans le passé, lorsque les Inuits partaient pour de longs voyages, c’était la femme qui était responsable d’allumer le qulliq une fois l’iglou construit. Elle attisait la flamme pour faire fondre la neige et obtenir de l’eau et pour réchauffer l’iglou rapidement. Au moment de se mettre au lit, elle la réduisait pour économiser le carburant. Et vous, comment conserverez-vous l’énergie aujourd’hui?

 

 

 

Le mardi des robinets fermés (6 juin) #MardiRobinetsFermés

Toute forme de vie sur Terre a besoin d’eau pour survivre. Les humains peuvent passer des semaines sans nourriture, mais seulement quelques jours sans eau. Comme nous dépendons tous de l’eau, il est important de nous assurer de la conserver pour ne pas en manquer. Certains secteurs du Nunavut ont connu un printemps plus pluvieux qu’à l’habitude, et on pourrait penser que nous avons amplement d’eau; cependant, nous devons veiller à l’utiliser efficacement. Beaucoup d’énergie est requise pour traiter l’eau afin de la rendre propre à la consommation et de la transporter. Le fait de laisser couler le robinet pendant cinq minutes demande autant d’énergie que de laisser une ampoule de 60 watts allumée pendant 14 heures.

Que vous soyez à la maison, au travail ou à l’école, vous pouvez contribuer à réduire la consommation d’eau de mille-et-une façons. Un robinet qui fuit à raison d’une goutte par seconde peut augmenter la quantité d’eaux usées de 25 litres par jour et de plus de 10 000 litres par année. Une telle quantité d’eau permettrait de faire 65 brassées de lavage ou de prendre 140 douches de cinq minutes. Vous pouvez facilement réduire votre consommation en surveillant les fuites et en fermant le robinet pendant que vous vous brossez les dents.

Comment comptez-vous réduire votre consommation d’eau aujourd’hui? Montrez-le-nous en photo pour courir la chance de gagner des prix. Vous pouvez publier votre photo sur Twitter, accompagnée du mot-clic #7SEN, ou dans la section des commentaires de la page Facebook du GN, ou nous la faire parvenir par messagerie instantanée ou par courriel, à l’adresse environment@gov.nu.ca.

Fait intéressant d’IQ

Les marées dans le Nord varient d’un endroit à l’autre. Elles sont plus hautes durant la pleine lune ou la nouvelle lune, ou juste après. C’est ce qu’on appelle la marée de vives-eaux en français, ou ᐱᑐᕐᓂᖅ (piturniq) en inuktitut. On recommande aux voyageurs de se méfier des rivières, des lacs et de la glace de mer en hiver puisque, peu importe les conditions météo, l’eau pourrait déborder de ces plans d’eau. Certains ainés aiment bien boire l’eau des rivières qui sortent de leur lit.

 

 

 

Le mercredi sans gaspillage (7 juin) #MercrediSansGaspillage

Au Nunavut, la plupart des produits de consommation sont acheminés par bateau ou par avion. Ces produits doivent être très bien emballés pour pouvoir arriver en un seul morceau. Il est possible de réduire la quantité de déchets que nous produisons en limitant d’abord la quantité que nous achetons. Nous pouvons aussi réduire la quantité de déchets envoyés à la décharge en réutilisant et en recyclant les produits. La réduction des déchets de même que la réutilisation et le recyclage des produits favorisent la conservation des ressources importantes pour les générations futures. Nous n’avons qu’une planète, et nous devons en prendre soin.

Chacun peut faire sa part en réduisant la quantité de déchets acheminée vers la décharge. Pourquoi, par exemple, ne pas apporter votre tasse réutilisable lorsque vous allez prendre un café? Saviez-vous que de nombreux cafés offrent un rabais aux clients qui apportent leur propre tasse?

Que ferez-vous pour réduire vos déchets aujourd’hui? Montrez-le-nous en photo pour courir la chance de gagner des prix. Vous pouvez publier votre photo sur Twitter, accompagnée du mot-clic #7SEN, ou dans la section des commentaires de la page Facebook du GN, ou nous la faire parvenir par messagerie instantanée ou par courriel, à l’adresse environment@gov.nu.ca.

Fait intéressant d’IQ

Dans le passé, une règle non écrite voulait qu’il fallait avoir suffisamment de viande pour toute l’année, mais pas plus, afin d’éviter le gaspillage. Si les ainés décidaient qu’il y en avait une quantité suffisante, ils disaient « ça suffit » aux gens. C’était une façon de préserver l’air et le sol, qui ne serait ainsi pas jonché d’os.

 

 

 

Le jeudi coupez les gaz (8 juin) #JeudiCoupezlesGaz

Vous conduisez une voiture, rechargez votre lecteur MP3 ou utilisez un four? Dans ce cas, vous brûlez des combustibles fossiles (huile, gaz et charbon). Avec une population mondiale de plus de sept milliards de personnes, ces petits gestes s’accumulent et ont une incidence notable sur la planète. Bien que les changements climatiques soient un phénomène naturel, les activités humaines tendent à accélérer le rythme de ces changements.

Les études indiquent que l’Arctique se réchauffe deux fois plus vite que le reste du monde. Les autres changements comprennent le recul des glaciers, l’amincissement de la glace de mer et de lac, le dégel du pergélisol, l’érosion des côtes par les vagues, les changements des courants marins et le déplacement d’espèces animales et végétales. Comme de nombreuses nations partout dans le monde, le Nunavut tente de réduire ses émissions de GES pour contrer les changements climatiques. Son fer de lance est la promotion de l’adaptation aux nouvelles conditions climatiques. Cela veut dire d’ajuster la planification, la prise de décision et les activités en fonction des répercussions attendues.

Chacun peut apporter de simples changements au quotidien afin de réduire son empreinte carbone. Comment comptez-vous couper les gaz aujourd’hui? Montrez-le-nous en photo pour courir la chance de gagner des prix. Vous pouvez publier votre photo sur Twitter, accompagnée du mot-clic #7SEN, ou dans la section des commentaires de la page Facebook du GN, ou nous la faire parvenir par messagerie instantanée ou par courriel, à l’adresse environment@gov.nu.ca.

Pour en savoir plus

Consultez notre foire aux questions sur les changements climatiques (http://climatechangenunavut.ca/fr/comprendre-les-changements-climatiques/faq-sur-les-changements-climatiques)

Êtes-vous calé sur les changements climatiques? Testez vos connaissances à l’adresse http://climatequiz.esolutionsgroup.ca/fr/

Fait intéressant d’IQ

« [Un] élément à mentionner est le rythme des saisons. Les saisons ne se suivent plus comme avant. Auparavant, nous savions ce qui se produisait chaque saison. Par exemple, lorsque vous caliez dans la neige, vous saviez quand theaujaq (l’été) ou upinngaaq (le printemps) arriveraient. Nos connaissances traditionnelles nous permettaient de savoir ce qui se produirait à différents moments, mais nous ne pouvons plus rien prévoir. Les gens comme moi sont désorientés. Parfois, au début de l’automne, les lacs et les étangs commencent à geler, mais plusieurs semaines peuvent ensuite s’écouler avant que la glace soit praticable et sécuritaire. » Donald Uluadluaq.

Pour lire d’autres citations d’ainés sur les changements climatiques, consultez la page http://climatechangenunavut.ca/fr/voix-du-pays

 

 

 

Vive le vendredi (9 juin) #ViveleVendredi

Nous sommes tous dans le même bateau! Des petits gestes quotidiens peuvent avoir une incidence sur notre environnement et les gens de partout dans le monde. Nous faisons partie du même écosystème. Un écosystème est un système formé de composantes vivantes (organismes vivants) et non vivantes qui, petites et grandes, sont toutes essentielles. En effet, il suffit que l’une d’entre elles disparaisse pour provoquer une réaction en chaine. Par exemple, prenons l’écosystème de l’Arctique : les phoques ont besoin de la glace comme habitat, les ours ont besoin des phoques pour se nourrir, et les humains chassent l’ours polaire pour manger et se vêtir. Si la glace disparaissait de l’écosystème, les phoques ne seraient pas les seuls à en pâtir, les ours polaires et les humains en pâtiraient aussi.

Nous pouvons encourager les gens qui nous entourent à faire de bons choix. Célébrons la Semaine de l’environnement en montrant aux autres qu’ils sont un élément essentiel de notre écosystème. Plutôt que de donner un cadeau matériel à quelqu’un, offrez-lui une attention spéciale : proposez-lui de promener son chien à sa place ou invitez-le à aller voir un film. Montrez-nous ce que vous faites en photo pour courir la chance de gagner des prix. Vous pouvez publier votre photo sur Twitter, accompagnée du mot-clic #7SEN, ou dans la section des commentaires de la page Facebook du GN, ou nous la faire parvenir par messagerie instantanée ou par courriel, à l’adresse environment@gov.nu.ca.

Fait intéressant d’IQ

Les ainés disaient aux Inuits de respecter la Terre. Si vous la respectez, elle vous procurera une faune abondante. Si vous la maltraitez, elle ne vous offrira rien. L’une des valeurs sociétales inuites repose sur le concept Avatittinnik Kamatsiarniq, qui signifie Respect et soin de la terre, de la faune et de l’environnement.

Question du jour

Quel est le nom des points chauds de l’Arctique où les phoques, les baleines, les oiseaux et autres animaux marins se réunissent?

  • Pingos
  • Polynies
  • Cornucopias
  • Leads

Réponse : Polynies

 

 

 

Le samedi seconde vie (10) #SamediSecondeVie

Ça sent le printemps! C’est le moment idéal pour faire le ménage des garde-robes et des armoires. Mais, attendez avant d’envoyer ce dont vous ne voulez plus vers la décharge. Vous pouvez donner une seconde vie à vos vieux articles! Réutilisez les contenants de yogourt pour ranger vos trombones ou vos restes. Invitez vos amis à faire un échange de vêtements. Transformez votre vieux chandail en une nouvelle paire de mitaines.

Saurez-vous être créatifs lors de ce samedi seconde vie? Montrez-nous ce que vous faites en photo pour courir la chance de gagner des prix. Vous pouvez publier votre photo sur Twitter, accompagnée du mot-clic #7SEN, ou dans la section des commentaires de la page Facebook du GN, ou nous la faire parvenir par messagerie instantanée ou par courriel, à l’adresse environment@gov.nu.ca.

Fait intéressant d’IQ

Lorsque des matières comme le bois se faisaient rares, les gens mettaient leurs connaissances et leur ingéniosité à profit pour trouver des solutions. Si seules de petites pièces de bois ou d’os étaient à portée de main, on les attachait ensemble avec de la babiche tressée et des fanons de baleine. Saurez-vous faire preuve d’ingéniosité pour transformer un vieil article en quelque chose de neuf aujourd’hui?

Question du jour

Si vous peignez des chaises pour leur donner une apparence neuve, vous
a) réduisez,
b) réutilisez ou
c) recyclez?

Réponse : Vous réutilisez un article pour lui donner une seconde vie!

 

 

 

La promenade du dimanche (11 juin) #PromenadeDuDimanche

Vous sentez-vous déprimé? Aller se promener à l’extérieur peut grandement améliorer l’humeur. Au Nunavut, nous avons la chance d’avoir une extraordinaire cour arrière. Partout sur le territoire, les parcs nationaux et territoriaux offrent des endroits où s’évader pour réfléchir en paix, des endroits puissants qui célèbrent notre héritage naturel et culturel. Pour en savoir plus sur les parcs et les endroits spéciaux près de chez vous, rendez-vous sur les sites http://gov.nu.ca/fr/environnement/information/parcs-et-des-endroits-speciaux ou http://www.pc.gc.ca.

Aujourd’hui, décrochez pour fouler la terre! Quelle merveilleuse façon de célébrer la Semaine de l’environnement que de passer du temps dehors pour profiter des paysages et de la faune extraordinaires du Nunavut! Que ferez-vous aujourd’hui pour profiter de la promenade du dimanche? Montrez-le-nous en photo pour courir la chance de gagner des prix. Vous pouvez publier votre photo sur Twitter, accompagnée du mot-clic #7SEN, ou dans la section des commentaires de la page Facebook du GN, ou nous la faire parvenir par messagerie instantanée ou par courriel, à l’adresse environment@gov.nu.ca.

http://gov.nu.ca/environment/information/parks-and-heritage
http://www.pc.gc.ca

Fait intéressant d’IQ

Dans le passé, les Inuits voyageaient pour trouver les ressources dont ils avaient besoin puisqu’elles ne se trouvaient pas toutes au même endroit. Les gens se déplaçaient d’un endroit à l’autre, cumulant les ressources selon les saisons. Sortez aujourd’hui pour découvrir de nouveaux endroits!

 

Question du jour

Quel est le nom du parc territorial qui signifie grosse vague? Indice : Consultez la page http://www.gov.nu.ca/fr/environnement/information/parcs-territoriaux-et-endroits-speciaux pour en savoir plus sur les parcs du Nunavut et les endroits spéciaux.

Réponse : Le parc territorial Mallikjuaq, près de Cape Dorset