Employés

You are here

Les territoires collaborent à la revitalisation du programme d’études de l’Alberta

12 septembre 2017 

Le ministère de l’Éducation de l’Alberta collabore avec le Nunavut et les Territoires du Nord-Ouest à la revitalisation de son programme d’études de la maternelle à la 12e année. Cette refonte vise à améliorer l’éducation et l’acquisition de compétences des élèves en s’inspirant d’études récentes sur l’enseignement et l’apprentissage.

 

Le système actuel d’éducation de la maternelle à la 12e année du Nunavut est calqué sur celui de l’Alberta, à l’exception qu’il intègre les principes de l’Inuit qaujimajatuqangit. En effet, les valeurs sociétales inuites qui puisent dans le savoir traditionnel, la langue et les croyances inuits, font partie intégrante des leçons. En suivant le principe directeur de Piliriqatigiinniq (travailler ensemble dans un but commun), les leaders du milieu de l’éducation du Nunavut et des Territoires du Nord-Ouest collaboreront ensemble et avec l’Alberta à l’élaboration d’une nouvelle approche pour le programme d’études. Le programme refondu intègrera l’histoire, les points de vue et les contributions des Premières Nations, des Métis, des Inuits et des francophones.

 

Joe Karetak, coordonnateur du développement de l’éducation communautaire, Ken Beardsall, coordonnateur du programme d’études Nunavusiutit, Suzie Muckpah, coordonnatrice de l’inuktitut, Services curriculaires et scolaires, et Jim Kreuger, consultant en éducation, ont pris part à une réunion de consultation avec le ministère de l’Éducation de l’Alberta la semaine dernière. M. Karetak a parlé des perspectives des Inuits, et a fait référence au savoir culturel, à la sagesse et à la tradition orale. Il a souligné l’importance des ainés et des gardiens du savoir dans l’intégration des modes de connaissance inuits au programme d’études et insisté sur le fait que ces personnes sont essentielles au transfert, à la préservation et au maintien du savoir, de la langue et des traditions.

 

« C’est merveilleux que nos gouvernements puissent travailler ensemble à l’intégration de la culture inuite au programme d’études, a déclaré Joe Karetak. C’est pour moi un plaisir de collaborer au processus d’élaboration du programme d’études; je crois qu’il favorisera des expériences d’apprentissage cohérentes et pertinentes pour l’ensemble des élèves. »

 

M. Karetak, M. Beardsall, Mme Muckpah et M. Kreuger prennent part à la refonte depuis 2016. « Le programme d’études contribue à créer un avenir positif pour le Nunavut, a soutenu M. Beardsall. C’est un pilier de l’éducation formelle et le fondement des expériences d’apprentissage. » La réécriture devrait prendre six ans et se concentrera sur six matières : les arts, les langues, les mathématiques, les études sociales, les sciences et le bienêtre.

 

Une partie du mandat du gouvernement du Nunavut porte sur l’application de l’Inuit qaujimajatuqangit dans toutes les écoles du Nunavut. La contribution actuelle des territoires à la refonte du programme d’études de l’Alberta fera en sorte que l’éducation formelle du Nunavut aura une influence positive à tous les niveaux d’études et garantira l’inclusion dans le futur programme d’études de l’Alberta des points de vue des Inuits et du Nord qui favorisent le développement de valeurs positives dans les collectivités.

 

Pour en savoir plus, écrivez à info.edu@gov.nu.ca ou téléphonez au 867 975-5649.